Niveau : Debutant

La vidéo complète de pose d’une poignée de porte intérieure est disponible en cliquant sur le lecteur ci-dessous.

Comment poser une poignée de porte ?

Élément fonctionnel ou décoratif, la poignée de porte intérieure n’est pas à négliger ! Si votre ensemble sur plaque n’est plus au gout du jour remplacez la ! On vous explique ici comment remplacer une poignée sur plaques par une poignée sur rosace plus esthétique.

Enlever l’ancienne poignée

Dans un premier temps dévissez les vis traversantes de l’ensemble sur plaques. Puis retirez à la main les plaques et le carrée. Et enfin à l’aide d’un tournevis retirez la serrure.

Dans un second temps, à l’aide d’un enduit de rebouchage et lissage, reboucher les trous des vis traversantes. Par la suite poncer et peignez la porte selon vos envies.

Poser la nouvelle poignée

Tout d’abord vous devez percer les trous des vis de fixation des rosaces de la poignée. Attention à bien respecter les cotations qui vous sont fournies ! Refixer ensuite la serrure et le carré. Placez le carrée de sorte à ce que la fente de celui-ci soit à l’horizontale. Positionnez la poignée sur le carré. Puis serrez la poignée à l’aide d’une vis pression pointeau. C’est une vis de fixation qui permet de maintenir la poignée sur le carrée fendu. En effet, la vis doit rentrer dans la fente du carrée, serrez bien la vis. Positionnez la seconde poignée sur le carrée.  Ensuite prévissez les vis de reliure traversante de part et d’autre de la poignée sans les serrer pour le moment. Une fois toutes les vis positionnées, vous pouvez les visser complètement. Puis bloquer le carrée avec la second vis pression pointeau.

Poser les rosaces

Commencer par fixer les sous rosaces de fonction à l’aide des vis bois fournies. Enfin, clipsez les rosaces de finition sur les rosaces de poignée et les sous rosaces de fonction. Ces rosaces permettent de cacher les trous de fixation.

Retrouvez des explications plus détaillées dans notre tutoriel complet de pose d’une poignée de porte d’intérieur.

Comment choisir sa poignée de porte ?

Beaucoup de modèles de poignée de porte intérieure existent. En effet, il existe des poignées sous différentes formes avec des matériaux diverses. Il faut faire son choix selon sa porte mais aussi en fonction de votre décoration intérieure.

Vous l’aurez compris, la poignée de porte intérieure n’est pas seulement fonctionnelle, elle est aussi décorative.

Choix du matériau de la poignée de porte intérieure

Il existe une large gamme de matériaux selon les gouts et les budgets. Inox, zamac, fer, laiton, aluminium, … Autant de choix qui diffèrent selon vos attentes. En effet, vos choix peuvent se porter sur l’esthétisme, le pratique ou le prix. On vous liste ici les avantages et inconvénients pour vous aider dans vos choix :

La poignée de porte en inox :

Avantages :

  • Résiste à l’humidité
  • Demande peu d’entretien
  • Résiste aux fortes températures
  • Matériau durable et recyclable

Inconvénients :

  • Ternis avec le temps
  • Traces de doigt visible
  • Ne supporte pas les gros chocs
  • Peu résistant aux rayures

La poignée de porte en zamac :

Avantages :

  • Prix très accessible
  • Demande peu d’entretien
  • Matériau recyclable

Inconvénients :

  • Peu résistant dans le temps
  • S’use rapidement

La poignée de porte en fer :

Avantages :

  • Personnalisable, peut être peint
  • Durable dans le temps
  • Large choix de forme

Inconvénients :

  • Peut rouiller
  • Demande beaucoup d’entretien au risque d’avoir de la corrosion

La poignée de porte en laiton :

Avantages :

  • Demande peu d’entretien
  • Très bonne résistance à la corrosion

Inconvénients :

  • Ternis avec le temps
  • Ne résiste pas à l’humidité, le matériau devient vert

La poignée de porte en aluminium :

Avantages :

  • Résiste à l’humidité
  • Résiste à la corrosion
  • Matériau durable et recyclable

Inconvénients :

  • Ne supporte pas les gros chocs
  • Peu résistant aux rayures
  • S’oxyde sous forme de résidu blanc

Choix du type de poignée de porte intérieur

Il existe plusieurs types de poignée de porte intérieure selon l’usage que vous souhaitez en faire : purement décoratif ou lié à un besoin fonctionnel.

  • Ensemble sur plaques : généralement assorti à la poignée de porte intérieure, sa forme rectangulaire protège la porte de la saleté. Les extrémités de la plaque sont en général arrondies ou avec des angles droits mais il existe des styles plus atypiques.
  • Poignée de porte coulissante : ronde ou carrée pour la plupart, la poignée est incrustée dans la porte permettant ainsi à la porte de galandage de coulisser dans le mur.
  • Bouton de porte : existant sous différentes formes, le bouton de porte peut être que décoratif et/ou fonctionnel. En effet, il y a des boutons fixes et tournants. Vous pouvez associer un bouton et une poignée sur rosace en les installant de chaque côté de la porte.
  • Béquille sur rosaces : plus discrète qu’une plaque, la poignée de porte intérieure sur rosace existe dans une multitude de design. La poignée est souvent accompagné d’une rosace de fonction.

Les systèmes de fermeture

Le choix du système de fermeture dépend de la pièce dans laquelle vous souhaitez installer votre poignée de porte intérieure. Il existe différent type de serrure, à clé, à condamnation ou sans rien.

  • À clé : il faut que cela soit compatible avec la serrure. Deux formes existent, clé I et clé L. La fonction clé I, en forme de i, s’adapte à la forme des cylindres européens. La fonction clé L est quant à elle en forme de bâton ou d’un l. En général, la fonction à clé est utilisée sur les portes d’entrée pour plus de sécurité ou sur les portes des chambres.
  • Sans condamnation : appelé aussi fonction bec-de-cane, elle ne contient pas de trou de serrure. Elle est dite « pleine ». Les poignées de porte intérieure sans condamnation sont parfaites pour les pièces n’ayant pas besoin d’être verrouillées.
  • Condamnation avec ou sans voyant : généralement utilisé pour la salle de bain et les toilettes, le système est sous forme de bouton qui est actionnable à l’intérieur de la pièce.

Dimensions des trous de fixation

C’est l’élément le plus important avant le choix d’une poignée de porte intérieure lors d’une rénovation. En effet, il faut mesurer l’entraxe entre les deux trous de fixation de la poignée. De manière générale, la distance entre le trou du haut et le trou du bas est de 165mm ou 195mm.
Il faut également prendre en compte le carrée dans lequel les poignées sont positionnées. La longueur du carrée dépend de l’épaisseur de la porte. En revanche son diamètre est en général de 6, 7 ou 8mm.

Les choix de personnalisation de sa poignée de porte intérieure sont à l’infini ! Les formes, les finitions, les couleurs, il y en a pour tous les goûts ! Il existe autant de poignée de porte que de matériau, design et finition.

Partager cet article :